Genèse chapitres 32 et 33

->Contexte:

Jacob, frère jumeau d’Esaü et fils d’Isaac, lui-même fils d’Abraham avait pour destinée de dominer son frère ainé, selon une prophétie divine et Rebecca, sa mère préférait Jacob à Esaü, et ne s’en cachait pas. C’est dans ce contexte que Jacob, « voulant aider Dieu dans la réalisation de cette prophétie » trompa à deux reprises son frère: en lui prenant son droit d’aînesse (Genèse 25) et en trompant son père avec la complicité de sa mère, pour voler la bénédiction d’Esaü (Genèse 27).

Jacob, sur conseil de ses parents qui ne voulait pas qu’il épouse une femme cananéenne, va quitter Beersheba pour Paddan-Aram dans le pays de Charan afin de chercher une épouse dans la famille de sa mère Rebecca. C’est donc avec un passé de trompeur qu’il arrive chez son oncle Laban et qu’il tombe amoureux de sa fille Rachel, qu’il souhaite épouser. Il propose à Laban de travailler 7 ans pour cela. Mais le jour de la noce, Laban lui donne à son insu Léa, la sœur aînée de Rachel.

S’en rendant compte seulement après avoir consommé la noce, Jacob se trouve obligé d’épouser Léa qu’il a connu, et de travailler 7 années supplémentaire pour avoir Rachel, l’épouse selon son coeur. Jacob eut beaucoup d’enfants et acquit beaucoup de richesses chez Laban, parce que la main de Dieu était sur lui. L’Etenel rendait ses brebis fécondes et son troupeau se multipliait rapidement. La bible dit qu’il fut de ce fait source de bénédictions pour Laban.

C’est dans un contexte de supercherie perpétuelle de son beau-père que Jacob décide de partir avec ses femmes et ses enfants.

 

Résumé:

C’est en chemin qu’il apprend qu’ Esaü son frère, vient à sa rencontre avec 400 hommes.

Dans ces deux chapitres, nous voyons un Jacob craintif à l’idée de rencontrer son frère qui accourt vers lui avec 400 hommes pour se venger. Il va donc séparer sa famille, ses serviteurs et son bétail en deux groupes, en se disant qu’au moins un groupe échappera à son frère. Cependant, l’Eternel miséricordieux qui ne regardant pas les actes, mais le cœur, va fortifier Jacob dont il connait le cœur humble et rempli de remords; C’est pour cela qu’il envoie un ange la nuit pour le fortifier. Le combat que Jacob va gagner face à l’ange va le fortifier et enlever la peur en lui, pour lui permettre de rencontrer sereinement son frère, car il est sorti vainqueur de ce combat « face à Dieu ». La rencontre entre les deux frères se fait ensuite dans la paix, sans plus aucun combat physique. Nous voyons donc qu’Esaü, chargé d’intentions belliqueuses, se trouve totalement désarmé par la force spirituelle de son frère. Il est accueilli avec amour, humilité et sérénité. Face à cette attitude de son frère Jacob, Esaü désarmé , oublie ses intentions belliqueuses et accueille son frère sans incident.

 

Enseignement:

->la blessure de Jacob à la hanche nous montre que toute élévation spirituelle est suivie de l’affaiblissement de la chair. Pour que l’esprit grandisse, la chair doit en effet être vaincue. C’est ce qui explique aussi le fondement des jeûnes et autres privations charnelles, qui ont pour effet l’affaiblissement de la chair au profit de l’esprit.

->La position des membres de la famille de Jacob à la rencontre avec Esaü est très révélatrice: Lea et ses enfants devant – Rachel et son fils derrière ; ceci montre à quel point Jacob tenait à Rachel, pour la préserver en cas de combat; ceux qui sont derrière ont plus de chance de survie ou d’évasion.

->L’esprit de Dieu est plus fort que toutes les armées du monde, car le combat que les deux frères ont mené n’était plus un combat physique, mais un combat spirituel. Lorsqu’on marche avec l’Eternel dans l’humilité et l’amour, lorsqu’on recherche toujours la paix, il nous protège. Dieu a préservé Jacob d’un combat contre 400 hommes parce qu’il avait été touché par le cœur de ce dernier .

->Voici les qualités de Jacob:

->humble et pacifiste: pourtant après avoir vaincu Dieu dans un combat spirituel, et donc assuré de la victoire contre son frère, Jacob s’incline quand même sept fois devant Esaü l’appelant « mon Seigneur »..

-> généreux et confiant en son Dieu, au point de se dépouiller totalement pour vouloir offrir tous ses biens à son frère. Il se rappelle qu’il est venu dans cette région sans rien, que c’est l’Eternel qui lui a tout donné. Jacob n’est pas matérialiste; il nous rappelle son grand-père Abraham. Le verset 12 de chapitre 22 nous confirme la similitude entre Abraham et Jacob, dans la mesure où ils reçoivent la même bénédiction: « Et toi, tu as dit: Je te ferai du bien, et je rendrai ta postérité comme le sable de la mer, si abondant qu’on ne saurait le compter. »

->Lhumilité et l’amour sont donc des amres spirituelles infaillible. Dieu prend plaisir à habiter un coeur humble et aimant. C’est cela qui a touché et désarmé Esaü qui ne pouvait plus rien reprocher à son frère.

carte harancarte

Servante Sylvie