Le déluge et le repeuplement de la terre

De la création de l’Homme au déluge, la Genèse nous révèle que les plans de Dieu ont été bouleversés plusieurs fois par le pécher de l’Homme. Dieu voulait la vie et le bonheur éternels pour l’Homme, mais à cause de sa désobéissance, ce dernier s’est retrouvé

-d’abord chassé du jardin d’Eden,

– a vu son espérance de vie limité à 120 ans, car l’esprit de Dieu était fatigué de l’homme (cf. Genèse 6:3 « Alors l’Éternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans »).

-puis éradiqué de la terre, lorsque le pécher eut atteint son paroxysme, à l’exception d’une famille, celle de Noé, dont le cœur plaisait à Dieu. A travers le déluge, Dieu voulait purifier la terre de tout pécher, et recommencer une nouvelle alliance avec l’Homme.

Dans ce chapitre sur le déluge et le repeuplement de la terre, nous allons d’abord vous présenter les causes du déluge, puis la table des nations qui ont repeuplé la terre jusqu’à ce jour.

-> Le déluge

Le livre de la Genèse nous présente Noé et ses fils Cham, Sem et Japhet, avec leurs épouses comme les seules personnes que Dieu a épargnées pendant le déluge. Cela signifie donc que tout homme vivant actuellement est d’origine Chamite, Sémite ou Japhetite.

Cependant, certains anti-créationnistes nous présentent la dimension de l’arche de Noé (150 mètres de long, 25 mètres de large et 15 mètres de hauteur) comme argument justifiant que l’arche n’aurait pas pu abriter toutes les espèces animales que nous trouvons sur la terre. Cependant, si vous lisez la théorie de l’évolution des espèces du botaniste Darwin, vous constaterez que la plupart des espèces animales actuelles se regroupent autour d’un ancêtre commun. Il est donc évident qu’à l’époque de Noé, il n’y avait pas le même nombre d’espèces animales qu’aujourd’hui.

->Comment Dieu en est-il arrivé à détruire toute la terre qu’il avait pourtant créée?

Après le pécher d’Adam et Ève, leurs descendants se sont livrés au pécher, à tel point que le Créateur s’est repenti d’avoir créé l’homme parce que selon la bible, toute chair sur la terre était pervertie. Imaginez-vous un père se repentir d’avoir mis un enfant au monde? Cela vous donne une idée du mal qui régnait parmi les hommes et du dégoût que Dieu pouvait éprouver.

Comble du pécher, les anges avaient même été séduits par les filles des hommes, et avaient fait des enfants avec elle, sans plus aucun respect des lois du mariage selon Dieu (cf. Genèse 6, 1-2.4: « En ces jours, les géants (Nephilim) étaient sur la terre et ils y étaient encore lorsque les fils de Dieu vinrent trouver des filles d’homme et eurent d’elles des enfants. Ce sont les héros d’autrefois, ces hommes de renom »). Leurs enfants, dotés de forces surhumaines, ont commencé à être adorés comme des dieux; ainsi naquirent selon la bible les héros et autres dieux de la mythologie.

Le Créateur fut tellement déçu des hommes qu’il décida de noyer complètement la terre. Seul Noé avait trouvé grâce auprès de l’Éternel, à cause de son cœur juste et droit (Genèse 6:11-21). Tout le reste était corrompu. Ainsi Dieu fit-il tomber le déluge sur la terre pendant quarante jours et quarante nuits, tout en préservant Noé, sa femme, ses 3 fils et leurs femmes. Une génération nouvelle devait donc repeupler la terre. Et pour comprendre ces quarante jours et quarante nuits, nous vous renvoyons à l’article sur la notions de temps dans la bible.

A la sortie de l’arche, Dieu bénit Noé et ses fils (Genèse 9 :1-7), les rendant fécond et leur octroyant de nouveau la domination sur tout ce qui se meut sur la terre, comme au jardin d’Eden, car le créateur voulait de nouveau ramener l’homme dans son plan initial.

Cependant, malgré le nouveau plan divin, le pécher reviendra vite parmi les hommes, et même parmi les fils de Noé, avec Cham qui commit un acte irrespectueux à l’égard de son père (cf.Genèse 9:20-27), celui d’avoir observé la nudité de celui-ci qui était saoul, et de s’en être moqué. Noé, poussé par la colère, ne maudit pas Cham, mais uniquement le fils de ce dernier, Canaan.

-> A la question de savoir pourquoi Noé n’a t-il pas maudit Cham, véritable coupable de la faute, mais plutôt Canaan, nous répondrons par l’hypothèse suivante: Noé avait la crainte de Dieu et ne pouvait pas maudire ceux que Dieu avait déjà béni. En effet, Sem, Cham et Japhet avaient en effet été directement bénis par l’Éternel, et Noé ne pouvait pas outrepasser cette bénédiction divine, de peur de pécher contre l’Éternel. Ne pouvant maudire Cham, il maudit le descendant de Cham qui se présenta devant lui: Canaan.

Cependant, étant donné que lorsque Dieu bénit, il bénit sur mille générations (exode 20:6: »et j’agis avec bonté jusqu’à 1000 générations envers ceux qui m’aiment et qui respectent mes commandements »), la malédiction de Noé ne pouvait donc pas avoir d’effet, car Cham étant béni, ses enfants aussi l’étaient. La preuve en est que cette malédiction ne s’est pas réalisée (cf.Genèse 9 :25-27 « Et il dit: Maudit soit Canaan! qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères! Il dit encore: Béni soit l’Éternel, Dieu de Sem, et que Canaan soit leur esclave! Que Dieu étende les possessions de Japhet, qu’il habite dans les tentes de Sem, et que Canaan soit leur esclave! »).

La bible ne nous présente donc pas Noé comme un homme parfait, car il s’enivre et pousse des colères, mais comme un homme qui avait un cœur sincère qui « plut à Dieu ». Le message de cet « incident » évoqué dans la bible est que Dieu ne nous juge pas si nous avons un cœur humble et sincère, et que personne ne peut maudire ce que Dieu a béni. Certaines théories racistes anciennes ont pris pour argument cette pseudo-malédiction de Noé comme explication aux conditions de vie difficiles des peuplades africaines, ayant subi esclavage, pauvreté…. mais c’est totalement erroné. Il est écrit clairement dans la bible que Cham n’a jamais été maudit pas Noé, mais c’est plutôt Canaan qui l’a été, et cette malédiction n’a eu aucun effet! Nous verrons dans la rubrique « les peuples bénis selon la bible » le sens véritable de la bénédiction selon Dieu.

Origines du pécher de Cham:

l’environnement dans lequel les enfants grandissent est très influent sur leur personnalité

L’environnement dans lequel les enfants grandissent a une forte influence sur eux: les fils de Noé ont grandi dans un monde rempli de péchés. Même si leur père Noé était droit et intègre, ils ont vu le pécher autour d’eux, et en ont été impactés, à tel point que juste après le déluge, ils y sont retombés. Le déluge n’a pas suffi à purifier et à restaurer leur âme qui avait été entachée par le lourd passé de la terre.

Ainsi constatons-nous par exemple que :

-Malgré l’éradication des géants ou Nephilims de la terre, leur légende est restée, surtout dans la tradition gréco-romaine (les Japhétites), laissant penser que Japhet a probablement été plus fortement influencé par ces géants que ses frères, pour avoir transmis leur récit à ses descendants.

– L’idolâtrie aussi s’est perpétuée chez certains Chamites (avec les cananéens, les Égyptiens etc…)

Il faut donc faire attention au milieu dans lequel vous vivez, à vos fréquentations, aux fréquentations de vos enfants, car tout cela a une forte influence sur eux, malgré l’éducation que vous leur donnerez.

-> Pourquoi le peuple d’Israël avait-il pour interdiction de contracter des mariages avec des cananéens?

-Genèse 24:3 « et je te ferai jurer par l’Éternel, le Dieu du ciel et le Dieu de la terre, de ne pas prendre pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens au milieu desquels j’habite,« 

Dans ce passage, nous constatons qu’Abraham ne voulait pas prendre de femme cananéenne pour son fils à cause de l’éducation et des pratiques religieuses des cananéens. Il vivait au pays de Canaan, avait remarqué que les cananéens étaient idolâtres et pervertis; il ne voulait donc pas risquer que sa descendance se détourne du Dieu tout puissant, et c’est ce qui a motivé sa décision d’éviter à son fils de contracter un mariage avec une fille de Canaan.

-Plus, tard, dans Deutéronome 7: 1-4, nous pouvons lire avec l’avènement de la loi, la première interdiction divine directe:  » Lorsque l’Éternel, ton Dieu, t’aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession, et qu’il chassera devant toi beaucoup de nations, les Héthiens, les Guirgasiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens, sept nations plus nombreuses et plus puissantes que toi; lorsque l’Éternel, ton Dieu, te les aura livrées et que tu les auras battues, tu les dévoueras par interdit, tu ne traiteras point d’alliance avec elles, et tu ne leur feras point grâce. Tu ne contracteras point de mariage avec ces peuples, tu ne donneras point tes filles à leurs fils, et tu ne prendras point leurs filles pour tes fils; car ils détourneraient de moi tes fils, qui serviraient d’autres dieux, et la colère de l’Éternel s’enflammerait contre vous: il te détruirait promptement. »

Cette interdiction de s’unir avec les peuples cités plus haut, est donc justifiée par leur comportement qui déplaisait à l’Éternel. Cependant, cette loi est levée dès l’instant où la personne épousée est prête à changer pour suivre l’Éternel. Ainsi en est-il par exemple de Ruth, femme moabite qui avait dit à sa belle-mère israélite, Naomie, « ton Dieu sera mon Dieu?« , ceci lui valut la grâce d’être la grand-mère de David, elle femme moabite!

Le repeuplement de la terre et trois grands groupes humains depuis le déluge

Voici la descendance de Noé sur la base biblique, la table des nations.

  NOE

A-Les chamites :

Cham eut 4 fils: Koush, Pouth, Misraïm et Canaan

Les Koushites et les Pouthites étaient très riches et puissants et leurs descendants ont bâti les puissants royaumes africains d’Egypte, de Nubie et d’Ethiopie et ainsi qu’en Mésopotamie.

1-KOUSH est l’ancêtre des Koushites, associés dans la Bible au sud de l’Égypte et à l’Éthiopie. C’est aussi l’ancêtre de groupes mésopotamiens, puisqu’il est le père de Nimrod. Il est donc aussi l’ancêtre des Kassites de Babylonie (actuelle Irak).

Le cœur du pays de Koush se situe selon l’Ancien Testament au sud de la Haute-Égypte et s’étendrait jusqu’au nord de la Nubie. Une partie de ses descendants ont une couleur de peau foncée, à cause du fait qu’ils habitent des régions très ensoleillées, et que la peau a tendance à secréter plus de mélanine en présence du soleil.

*Jérémie 13 :23 « Un Éthiopien peut-il changer sa peau, Et un léopard ses taches? De même, pourriez-vous faire le bien, Vous qui êtes accoutumés à faire le mal ». Le prophète Jérémie décrivait donc déjà les Éthiopiens comme de couleur de peux différente des israélites.

²[La femme de Moïse nommée Séphora, était noire, et les critiques de Marie et d’Aaron à son égard furent punies sévèrement par l’Éternel, car Marie fut frappée de lèpre.

Nombres 12 :1-15: « Marie et Aaron parlèrent contre Moïse au sujet de la femme éthiopienne qu’il avait prise, car il avait pris une femme éthiopienne… » d’autres versions emploieront le terme « koushite » à la place d' »éthiopienne »

Pour mieux comprendre ce passage sur Sephora, femme en réalité madianite, voyons déjà qui était Madian, et où se trouvait son pays.

->Le pays de Madian a été formé par le fils d’Abraham, « Madian », qu’il avait eu avec sa concubine Ketourah (après la mort de Sarah). Abraham eut 6 fils avec Ketourah, qu’il envoya vivre à l’Est, loin d’Isaac.

Genèse 25 : 1-6 « Abraham prit encore une femme, nommée Ketura. Elle lui enfanta Zimran, Jokschan, Medan, Madian, Jischbak et Schuach. Jokschan engendra Séba et Dedan. Les fils de Dedan furent les Aschurim, les Letuschim et les Leummim. Les fils de Madian furent Epha, Epher, Hénoc, Abida et Eldaa. -Ce sont là tous les fils de Ketura. Abraham donna tous ses biens à Isaac. Il fit des dons aux fils de ses concubines; et, tandis qu’il vivait encore, il les envoya loin de son fils Isaac du côté de l’orient, dans le pays d’Orient. »

->Or, Exode 2 : 2 nous dit que Sephora, femme de Moïse, était la fille du Sacrificateur madianite Jethro. Du point de vue historique, le territoire de Madian se trouvait du Jourdain jusqu’à la péninsule du Sinaï au sud en passant par la mer morte.

->Exode 3:1:  » Moïse faisait paître le troupeau de Jéthro, son beau-père, sacrificateur de Madian; et il mena le troupeau derrière le désert, et vint à la montagne de Dieu, à Horeb. » Ici, la montagne de Dieu n’est autre que le Mont Sinaï, sur la péninsule égyptienne.

De cette localisation géographique de la belle-famille de Moïse en Madian dans un territoire koushite, nous en déduisons que Sephora était madianite de la région du Sinaï, pas loin de l’Ethiopie. De plus, du fait que les habitants de la région étaient les koushites, les madianites pouvaient être aussi vus comme des koushites, sans compter qu’il n’est pas exclus que ces peuples se soient mélangés, créant ainsi des métissages. Ceci explique donc pourquoi Sephora, était d’apparence éthiopienne, donc noire. Ce qui lui valut d’être insultée et traitée d’étrangère koushite, bien qu’elle était issue de la descendance d’Abraham.

Quelques enfants de Koush

Nimrod fut, selon la bible le premier souverain de la terre et un vaillant chasseur.

Genèse 10 :9-11: « Koush engendra aussi Nimrod; c’est lui qui commença à être puissant sur la terre. Il fut un vaillant chasseur devant l’Eternel; c’est pourquoi l’on dit: Comme Nimrod, vaillant chasseur devant l’Eternel. Il régna d’abord sur Babel, Erec, Accad et Calné, au pays de Schinear. De ce pays-là sortit Assur; il bâtit Ninive, Rehoboth Hir, Calach, et Résen entre Ninive et Calach; c’est la grande ville. », Il était donc un fameux chasseur et un puissant roi. Les premières villes de son royaume : Babel (ou babylone, en Irak actuel), Erek, Accad et Kalné au pays de Chinear.

Nous constatons donc au travers de l’histoire de Nimrod, premier fils de Koush, que les koushites ont très vite dominé le monde. Ils étaient puissants et vaillants, instaurant une royauté dans les régions d’Egypte, de Nubie (Soudan), de Saba et de Mésopotamie (Babylone). Même le peuple d’Israël fut sous domination koushite pendant 400 ans en Egypte. Cette notoriété se fera encore ressentir sous le règne de Salomon avec l’impressionnante reine de Saba qui vint écouter la sagesse de Salomon (cf. 1 roi 10).

 

->Y a-t il une race ou des races humaines dans la bible?

Cantiques 1: 4-5 « Je suis noire, mais je suis belle, filles de Jérusalem, Comme les tentes de Kédar, comme les pavillons de Salomon. Ne prenez pas garde à mon teint noir: C’est le soleil qui m’a brûlée. »

Au travers de ce verset de Salomon, nous avons la confirmation biblique de la théorie scientifique selon laquelle la couleur de peau est liée au soleil, car la peau noire est plus riche en mélanine, pigment servant à protéger la peau du soleil. C’est ce qui explique le principe du « bronzage » de la peau, sachant que ce bronzage s’accentue et devient définitif sur une longue durée (plusieurs siècles). N’avez-vous pas remarqué que plus les pays sont ensoleillés, plus les populations autochtones ont la peau foncée?

Si vous regardez la carte du monde ci-dessous, vous verrez que les couleurs de peau des peuplades sont les mêmes en fonction des latitudes: les aborigènes d’Australie ayant la même couleur de peau que les autochtones d’Afrique du sud, les indiens d’Amérique latines (autochtones) ayant la même couleur de peau que les bantous ou les indonésiens etc… En somme, entre les tropiques, de l’Amérique latine à l’Inde en passant par l’Afrique, les couleurs de peau sont plus foncées que dans les zones tempérées, et cela indépendamment de l’origine ou du groupe ethnique de ces peuples.

Nous constatons également que plus l’Homme est proche de l’équateur, plus ses cheveux sont crépus et épais, formant ainsi un véritable tapis imperméable aux rayons du soleil, pour le protéger des insolations. En effet, dans les zones équatoriales, les rayons arrivent perpendiculairement, avec un effet plus puissant que partout ailleurs.

 

 Climats_dans_le_Monde.svg

 rayons soleil

Par contre, plus on s’éloigne des tropiques, plus les cheveux de l’Homme sont longs et soyeux, permettant de les utiliser comme voile protecteur contre le froid.

Nous pouvons même aller plus loin dans le sujet sur les types humains, en analysant les caractéristiques communes des peuplades aux yeux bridés. Selon certaines théories scientifiques, les yeux bridés seraient issus de l’adaptation du corps humain au climat des ancêtres des habitants des régions polaires, dont le pli protégeait l’œil de la forte réverbération du soleil sur la neige et sur la banquise, ainsi que le puissant blizzard soufflant alors sur ces plaines. Imaginez en effet d’avoir en permanence le reflet du soleil sur la glace, avec comme un effet miroir, et rajoutez à cela un vent puissant et froid, vous vous verrez obligés de plisser les paupières. Et vous savez qu’un muscle qui travaille se développe, tandis qu’un muscle qui ne travaille pas s’atrophie.

Géographiquement parlant, les peuplades aux yeux bridés se situent de la Sibérie à la Chine, en passant par la Mongolie, et les îles environnantes. Les esquimaux, peuples autochtones de l’Arctique, dans les régions de l’Alaska, du Grand Nord canadien, du Groenland et de la Sibérie orientale ont également les yeux bridés. Vous pourrez voir sur la carte ci-dessus que les régions occupées par ces peuplades ont les mêmes caractéristiques géographiques et météorologiques. Par contre, à la suite de migrations ultérieures, des populations avec ce génome « yeux bridés » se sont retrouvées jusqu’en Indonésie ou dans des régions voisines, zones géographiques intermédiaires et de métissage, où nous trouvons des individus avec à la fois la peau foncée, les yeux bridés et les cheveux lisses.

 

En somme, la théorie de l’évolution des espèces est cohérente, parce que les êtres vivants s’adaptent naturellement à leur milieu. Il y’a donc une seule race humaine, qui a varié de typologie en fonction de la réalité du climat et de l’écosystème.

Par contre, il faut savoir que l’évolution des typologies des peuplades humaines ne s’est pas faite en quelques jours ou quelques années, mais sur plusieurs milliers d’années et que le climat était très rude il y’a plusieurs milliers d’années. N’oublions pas que la terre a connu des grandes glaciations, des périodes de fortes chaleurs et des bouleversements météorologiques tels que certains animaux n’ont pas pu y survivre. Le climat s’est en effet beaucoup adouci depuis, et continue de le faire, rendant les hivers de moins en moins rudes, et de ce fait les mutations humaines encore plus lentes qu’avant. Il a d’ailleurs été démontré scientifiquement que la température de la terre augmente naturellement d’un degré tous les dix ans.

De plus, l’homme est beaucoup plus mobile qu’avant, et la sédentarisation a tendance à disparaitre. Durant sa vie, il n’est donc plus soumis à un seul climat, mais à plusieurs climats, rendant improbable toute mutation sur du long terme. Le métissage est aussi plus fréquent qu’avant, atténuant ainsi les typologies.

La mutation de l’homme n’ est donc pas un phénomène que nous pouvons observer rapidement et facilement sur quelques générations , mais elle est pourtant bien réelle, démontrée scientifiquement, et confirmée par la parole biblique.

Saba

Saba était un des fils de Koush, son royaume, le royaume de Saba (version latine) ou de Shéba (version chamito-sémitique) était un puissant royaume situé en Arabie du sud, au Yémen, au nord de Éthiopie et dans l’actuelle Érythrée). La bible nous révèle que c’est l’Éternel qui a permis cette domination, et que c’est encore lui qui la changera. ISAÏ 43 :3 « Car je suis l’Éternel, ton Dieu, Le Saint d’Israël, ton sauveur; Je donne l’Egypte pour ta rançon, L’Ethiopie et Saba à ta place ».

 

Havila :

Le royaume d’Havila (autre fils de Kousch) était très riche, situé dans la région allant du Jourdain à l’Egypte.

->Genèse 25 :18 « Ses fils habitèrent depuis Havila jusqu’à Schur, qui est en face de l’Egypte, en allant vers l’Assyrie. Il s’établit en présence de tous ses frères. »

->Genèse 2 : 11 « un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. Le nom du premier est Pischon; c’est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l’or.«  

2- POUTH :

Pouth est un autre fils de Cham.

Ezéchiel 30 :4-5 « L’épée arrive en Egypte; il y aura de la souffrance pour Koush, quand les victimes tomberont en Egypte; on prendra son abondance et ses fondations seront rasées. Koush, Pouth, Loud et toute la population mêlée, Koub et les fils du pays de l’alliance tomberont avec eux par l’épée« .

3- MISRAÏM

Misraïm est l’ancêtre des Philistins et des Caphtorim (les Crétois) (Genese 10 :13-14)

4- CANAAN :

Genèse 10 :17-19 : « De Canaan descendent les Jébusiens (Yebousiens), les Amoréens, les Guirgasiens, les Héviens, les Arkiens (Arqiens) et les Siniens, les Arvadiens, les Tsemariens et les Hamathiens. Ensuite les différentes tribus des Cananéens se dispersèrent. Le territoire des Cananéens s’étendait de Sidon, en direction de Guérar, jusqu’à Gaza et en direction de Sodome, de Gomorrhe, d’Adma et de Tseboïm jusqu’à Léscha (Lécha). « 

B-Les japhetites

Les enfants de Japhet furent Gomer, Magog, Madaï, Javan, Tubal, Mosoc et Thiras. L’Écriture (Genèse 10:5) dit qu’ils peuplèrent les îles des nations et s’établirent en divers pays, chacun suivant sa langue, sa famille et son peuple. Les îles des nations sont des îles de la Méditerranée et tous les pays séparés par la mer du continent de la Palestine, et où les Hébreux ne pouvaient aller que par mer, comme l’Espagne, la Gaules, l’Italie, la Grèce, l’Asie Mineure.

-Gomer fut vraisemblablement père des Cimbres ou Cimmériens (Jérémie 25 :25-27 : « à tous les rois des Cimmériens, à tous les rois d’Elam, et à tous les rois de Médie[a]; à tous les rois du nord, rapprochés ou lointains, l’un après l’autre; à tous les royaumes du monde répartis sur la terre. Et le roi de Chéchak[b] boira après eux tous. Tu leur diras: Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes, Dieu d’Israël: Buvez, enivrez-vous, vomissez et tombez sans plus vous relever devant l’épée que j’envoie parmi vous! « )

– Magog fut le père des Scythes ; Scythe, un habitant de la Scythie, l’actuelle Russie.

– Medes, le père des Macédoniens ou des Mèdes. Les perses et les Medes sont confondus, car leur royaume fut fondé par Cyrus II en -550 avant JC;

-Yavan, le père des Ioniens et des Grecs ;

-Thubal, des Tibaréniens ;

– Mosoc, des Mosques ou Russiens ;

-Thiras, des Thraces.

 

C- Les sémites :

Fils de Sem :

a.Élam, père de la civilisation homonyme.

b.Ashshur.

c.Arpakshad. Ancêtre d’Abraham, les religieux juifs ou musulmans se considèrent eux-mêmes comme ses descendants.

d.Loud.

e.Aram, père des Araméens.

Abraham est un déscendant de Sem

Sem-> Arpacschad -> Schélach-> Héber-> Péleg-> Rehu->Serug-> Nachor-> Térach->d, Abram, qui est Abraham.

 

 grande-carte-du-monde

* Les « Beta Isarël » ou « Falachas »: comment expliquer aujourd’hui l’existance de juifs noirs?

L’origine des Bétas Israël (dont le nom signifie « maison d’Israël ») est peu connue, mais les récits les plus anciens sur eux remontent à l’empire Ethiopien, avec le roi Ménélik, fils de la reine de Saba et du roi Salomon. Ce seraient là les premiers Beta Isaël. D’autres récits nous parlent d’une autre vague de Bétas Israël formée par les juifs qui fuyaient les déportations assyirennes et babyloniennes en 600-800 avant Jésus christ. Leur Judaïté a été validée par le gouvernement Isrélien en 1975, pour permettre leur retour en terre d’Israël pendant le mouvement sioniste. Aujourd’hui, ils sont appelés « Falachas », terme péjoratif, qui signifie « immigré » ou « exilé », comme s’ils étaient les seuls juifs immigrés issus du sionisme, ou comme si l’histoire du peuple d’Israël tout entier n’était pas une succession de migrations et de déportation depuis les domination assyrienne, babylonienne et medes.

 

En conclusion, au regard de cette table des nations, nous constatons que toutes les peuplades actuelles déscendent des fils de Noé. Nous voyons aussi que Juifs et Arabes (originellement habitants de l’Arabie) sont tous sémites, car issus de Sem, et d’Abraham. Ceci nous permet donc de recadrer le débat sur l’anti-sémitisme, car nous voyons souvent des sémites montrés du doigts par d’autres sémites qui les accusent d’anti-sémitisme.

Cette table des nations nous a permi de comprendre qu’il n’y a pas des races humaines, mais des peuplades humaines. Parler de racisme reviendrait donc à reconnaitre le principe de race qui est bibliquement faux, et scientifiquement démontré comme non fondé. Lutter contre le racisme reviendrait à admettre qu’il y’a des races humaines. Il faudrait plutôt lutter contre l’ignorance qui est un vrai fleaux, et une grande source de division des peuples.

Soyez bénis!

Servant Sylvie - Serviteur Paul-Désiré

La notion du temps dans la bible

L’âge véritable de l’Homme

Le déluge et le repeuplement de la terre

les peuples bénis selon la bible