Une addiction héréditaire est la conséquence d’une malédiction familiale transmise de génération en génération; il s’agit par exemple certains cancers et certaines maladies génétiques. L’addiction la plus souvent concernée par le facteur génétique est l’alcoolisme, bien qu’une personne peut devenir alcoolique à cause de portes spirituelles qu’elle a ouvertes elle-même (pécher, mauvaises habitudes, etc…). J’entends ici par porte, tout point d’accès de Satan dans nos vies, tout lien que nous avons tissé avec lui par le biais d’un pécher, dont nous avons conscience ou pas.

Heureusement, quand on se convertit en Jésus Christ, on devient une nouvelle personne, se débarrassant de notre manteau ancien: Romain 6: 6 « …sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché».

Jésus Christ est en effet venu pour nous délivrer de Satan. Ceci a été annoncé dans Esaïe 16:1-2, et confirmé de la bouche de Christ lui-même dans Luc 4: 18-21 « L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour publier une année de grâce du Seigneur. Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s’assit… Aujourd’hui cette parole de l’Ecriture, que vous venez d’entendre, est accomplie ».

Le seul nom de Jésus Christ nous libère de toute malédiction familiale ou ancestrale. Cependant, il faut savoir que ce type de lien est très ancré, car tissé sur plusieurs générations, et ne se laisse pas couper sans résistance de l’ennemi. Il faut donc faire preuve de détermination pour être délivré; pendant votre phase de délivrance, vous serez tenté de replonger, découragé, vous pourrez même être provoqué par des membres de votre famille, voire rejeté: ce sont des manœuvres de diversion de satan pour vous décourager et détourner votre attention de votre véritable but. N’y prêtez pas attention, et n’ayez ni colère, ni rancune pour personne, c’est très important! Concentrez-vous sur votre objectif: la délivrance, et ne vous occupez pas de ce qu’on pourra dire ou penser de vous. La colère , la peur, la tristesse, le doute vous ralentiraient. Matthieu 10:21-22: « …Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom; mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé ». Sachez que vous ne serez pas acclamés parce que vous voulez sortir des ténèbres et marcher avec Jésus.

Par ailleurs, comprenez à travers cet enseignement sur les malédictions qu’il faut toujours faire attention aux actes qu’on pose. Même si on croit les poser dans le plus grand secret, rien n’est secret pour le Créateur; et le mal qu’on fait retombe automatiquement sur nos enfants, c’est une loi spirituelle. Nous pouvons donc, par nos actes, être source de malédiction pour nos enfants.

Dans la bible en effet, les méchants sont condamnés avec leurs enfants. Les cas sont innombrables, mais pour vous en citer quelques-uns :

– Le roi Saül fut tué avec ses fils: 1 Samuel 31.2: « Les Philistins rattrapèrent Saül et ses fils, et ils tuèrent Jonathan, Abinadab et Malkishua, les fils de Saül. L’effort du combat porta sur Saül ».

– Hamam et ses enfants dans Esther: 9: 6-10 « Dans la seule citadelle de Suse, les Juifs tuèrent et firent périr cinq cents hommes, ainsi que Parchandatha, Dalphôn et Aspata, Porata, Adalia et Aridata, Parmachta, Arizaï, Aridaï et Vayezata, les dix fils de Haman, fils de Hammedata, le persécuteur des Juifs».

– Les accusateurs de Daniel et leurs enfants dans Daniel 6:24: « Le roi ordonna que ces hommes qui avaient accusé Daniel fussent amenés et jetés dans la fosse aux lions, eux, leurs enfants et leurs femmes; et avant qu’ils fussent parvenus au fond de la fosse, les lions les saisirent et brisèrent tous leurs os ».

Etant donné que vos enfants sont concernés par les malédictions qui pèsent sur vous, si vous n’avez pas la force de vous en sortir, pensez au moins à eux qui auront le même sort que vous bien qu’innocents. Ne préféreriez-vous pas bénir vos enfants plutôt que d’être source de malédiction pour eux? Alors, lorsque parfois la force vous manque de vous battre pour votre délivrance, pensez à eux. Tout acte que vous poserez impactera leur vie. De plus, de la même manière que les malédiction se répercutent sur eux, les bénédictions aussi: « il … punit l’iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants, jusqu’à la troisième et à la quatrième génération» (Exode 34:7).

Comment être délivré des malédictions familiales?

La délivrance se fait en plusieurs étapes:

1-Jésus est venu pour sauver les captifs de Satan. C’est pour eux qu’il a versé son sang à la croix, qu’il s’est sacrifié. Pour qu’il puisse nous délivrer, il faut donc accepter Jésus et se consacrer à lui, proclamer avec sincérité et autorité que vous lui donnez votre vie. Invitez le Seigneur à venir combattre pour votre délivrance, et à détruire en vous tout ce qui est mauvais, tout ce qui n’est pas de la même nature que lui.

2- Il faut également demander pardon pour nos pécher et ceux de nos parents et ancêtres qui sont causes de nos malheurs. Renoncez sincèrement au pécher, repentez vous, et abandonnez vous entièrement à Jésus Christ.  Faites lui confiance, si vous ne le faites pas, alors votre foi est vaine. Nul ne sert de se dire chrétien s’il ne croit pas en la puissance de Jésus.Si vous manquez de foi, demandez-lui de vous la donner. Déclarez que vous coupez tout lien ou alliance familiale et ancestrale avec les ténèbres au nom de la liberté que Dieu vous a donnée à la naissance en vous créant à son image. Renoncez à tout lien connu ou inconnu avec les ténèbres, et demandez au Seigneur, au nom de sa promesse, de vous révéler les grands secrets de votre famille, afin que vous puissiez identifier les liens inconnus et y renoncer directement. Il le fera, soit par des songes, soit par personnes interposées. Utilisez également le sang de Jésus. Jésus Christ est réel, si vous souhaitez vraiment le connaître, il se présentera à vous et vous verrez de quoi il est capable.

Proclamez votre seule et unique alliance avec Jésus Christ et accrochez vous à elle, elle sera la source de votre délivrance et de votre salut.

Ce travail doit se faire avec détermination, insistance et sincérité. Il est conseillé d’être suivi par un homme de Dieu. Il vous faudra aussi beaucoup prier, voire jeûner, car certaines délivrances ne peuvent se faire que par la prière et le jeûne: Matt. 17:21: »Cependant, cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne ».

3- Une fois délivré, il vous faut entretenir votre délivrance par votre intégrité et vous résistance à la tentation: une délivrance s’entretien toute sa vie, car c’est toute leur vie que les enfants de Dieu sont persécutés. Matthieu 11:12 : « Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent ». Car si vous chassez un démon, sachez qu’il revient avec d’autres démons en renfort: Matthieu 12: 43-45: « Lorsqu’un esprit immonde est sorti d’un homme, il va par des lieux arides, cherchant du repos, et il n’en trouve point. Alors il dit: Je retournerai dans ma maison, d’où je suis sorti; et étant revenu, il la trouve vide, balayée et ornée. Alors il s’en va, et prend avec lui sept autres esprits plus méchants que lui, et étant entrés dans la maison, ils y habitent; et la dernière condition de cet homme est pire que la première. Il en arrivera ainsi à cette méchante race ».

Une fois délivré, comment éviter de rechuter?

Vous serez beaucoup tentés de retomber. Des occasions de chute se présenteront à vous: le diable fera tout pour vous redonner envie de retourner dans l’addiction, mais soyez sereins, accrochez-vous à Jesus, proclamez à chaque fois que vous refusez de vous soumettre à ces démons, et vous verrez que le Seigneur vous donnera la force de ne pas céder. N’arrivant plus à vous avoir par l’alcool (ou votre addiction s’il s’agit d’une autre), le diable essaiera d’autres moyens: séduction pour vous faire commettre l’adultère ou la fornication, provocation par vos proches, amis ou même inconnus dans la rue pour vous ravir votre joie et votre sérénité, tout cela pour vous pousser à la colère et vous déstabiliser. Mais n’ayez crainte, car ce n’est pas vous qui menez le combat, mais Jésus Christ, et ce combat est gagné d’avance. Ayez beaucoup de hauteur face aux situations qui vont vous arriver, gardez le regard tourné vers Dieu, pas sur obstacles.

Vous pouvez donc être délivré d’une malédiction familiale, tomber ensuite dans des pièges de satan par le pécher, et retomber dans la malédiction. Alors, si après guérison, vous retombez dans cette addiction, remettez vous en question, demandez au Seigneur de vous montrer quelle a été la porte d’entrée de Satan, et fermez là par la repentance et la renonciation. En effet, personne n’est parfait, personne n’est à l’abri du pêcher. Si vous péchez, faites simplement une repentance sincère et demandez à Dieu de vous aider à ne plus recommencer. Cela suffit à refermer immédiatement la porte que vous aviez ouverte. Mais encore une fois, soyez sincère. Faites le sans tarder, car le temps jouera en votre faveur, ne laissez pas le temps au démon de se réinstaller chez vous. Par contre, si vous n’êtes pas sincères, vous pouvez faire mille délivrances et mille repentances, vous resterez toujours dans votre condition. Quand bien même un homme de Dieu vous guiderait ou vous suivrait dans votre délivrance, n’oubliez jamais que c’est votre seule volonté qui fera le travail. Personne ne peut vous aider, même pas le Seigneur, si vous n’avez pas la ferme volonté de vous en sortir.

Je le répète au risque de tomber dans la redondance: « Persévérance, Sincérité et Ferme Volonté à rester intègre et Prière » seront vos seules armes, mais ce sont des armes redoutables et infaillibles. L’article sur le « comment résister au diable, conseils pratiques » est un bon complément à cet article et vous donnera les armes pour votre délivrance.

Je vais vous dire un grand secret: rien ne se passe dans votre vie si Dieu ne l’a pas permis. Il peut arriver que ce n’est pas la volonté de Dieu, mais il le permet parce que Satan vous tient et vous accuse de péchés, et dans ce cas, Dieu ne peut rien faire pour vous. Esaï 59:1-2 nous dit ceci: « Non, la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l’empêchent de vous écouter. » De plus, rien n’est secret dans la spirituel. Un pécher commis en secret dans le monde physique est connu à la fois de Dieu et de Satan. Aucun de vos péché n’échappe à Satan, car il en est la maître et l’instigateur. Une fois que avez commis le péché, il s’en sert pour vous accuser et vous faire condamner par Dieu. De la même manière qu’il est venu voir Dieu dans Job 1:18 pour demander l’autorisation d’entrer dans la vie de job, ainsi obtient-il le droit de condamner notre vie lorsque nous péchons. Ne laissez donc pas l’occasion au diable d’avoir des arguments pour nous condamner. Lorsque vous pensez tromper les hommes, vous vous leurrez, Dieu et le Diable ont tout vu. Rien n’est secret dans le monde spirituel! Bien sûr, lorsque nous sommes obéissants à Dieu,  notre vie et nos projet sont cachés à Satan qui ne les voit plus, qui n’a pas accès à notre vie. Il ne peut donc pas les contrecarrer et bloquer nos bénédictions. Ainsi en était-il de Moïse qui a grandit chez le Pharaon (son principal ennemi), et dont la destinée avait complètement échappé à tous les magiciens du pharaon. S’ils avaient connu la destinée de Moïse, ils ne l’auraient pas laissé vivre.

Evitez également de trop parler de vous ou de vos projets autour de vous, pour ne pas créer des envieux ou des jaloux qui pourraient tenter de vous maudire. Apprenez à rester discret sur votre vie et vos projets, sauf si bien sûr c’est l’éternel qui vous demande d’en parler. Un jaloux pourrait par exemple proposer à un alcoolique un verre d’alcool, juste pour le faire rechuter. Devenez vraiment une nouvelle personne, avec de nouvelles habitudes, voire de nouveaux amis, si vos anciens amis vous poussaient à pécher. Mettez Dieu au centre de votre vie. Et vous découvrirez un bonheur inimaginable. Seul Dieu donne la paix. Aucun plaisir de ce monde ne peut vous donner la paix.

Par ailleurs, je vous donne un autre conseil: il n’est pas bon pour un chrétien d’être seul. Demandez à Dieu de vous amener vers d’autres chrétiens ou assemblées chrétiennes qui vous réconforteront lorsque vous faiblirez. Cependant faites bien attention, ce n’est pas parce que certains parlent de Dieu, ou qu’ils se prétendent chrétiens, qu’ils le sont vraiment. Judas qui a cheminé avec le Christ l’a pourtant trahi. Demandez donc le discernement à Dieu vis à vis de toute personne que vous fréquentez, homme de Dieu, frère chrétien ou autre. Fuyez les faux prophètes, qui se font passer pour des prophètes pour vous faire baisser votre garde. Prenez du recul dans toutes vos relations, jusqu’à ce que le Seigneur vous confirme le vrai visage de chacun. Cela est possible, à force de prière à Dieu et de méditation, Dieu, vous parlera sur vos amis, votre famille, vos proches. Vous connaîtrez le visage de chacun, et vous saurez comment fonctionner avec chacun.

Sr Sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *